Description une phrase- Pouruoi - Comment - Lien MON vdixime

Partager le changement... Vers de nouvelles pistes ... Vers une nouvelle vie ...

Trouver la voie c'est rechercher sans cesse ... et savoir qu'elle se présente sans aucun doute quand nous sommes prêts

Dernière mise à jour : 24/07/2016 ... Mais je continue de veiller. Aussi longtemps que vous aurez de l'Amour dans votre coeur, vous gagnerez toutes les batailles - Desideratum sur facebook continue de vivre au quotidien pour les extras

vendredi 7 novembre 2014

L'hiver sera... ou ne sera pas

Vrai ou faux ? L'Europe va connaître l'hiver le plus froid depuis 100 ans (+ cartes prévisions in fine)

Les prévisions saisonnières peuvent prêter à sourrire mais c'est pourtant sur ces prévisions que les plus grands organismes météorologiques du monde (NOAA - Météo France) planchent constamment pour acquérir la plus grande fiabilité possible. Ces tendances ne restent "fiables" qu'à 60%  et restent à l'état d'expérimentation. Prenez-les donc avec prudence et indulgence...


Des masses d’air arctiques arriveront dans quelques mois déjà et le soleil ne se pointera à l’horizon que très rarement. Quel est le niveau de probabilité de ces prévisions, les spécialistes promettent de les vérifier dans les semaines à venir, lorsqu’ils posséderont de nouvelles données.Les spécialistes européens estiment que les habitants de l’Ancien Monde devraient d’ores et déjà faire provision de pulls et de vestes chaudes.
 
Le météorologue Joe Bastardi, du service météorologique AccuWeather, partage l’avis de son collègue. Il pose également un diagnostic peu réjouissant en disant qu’« il va faire très froid ». Ses prévisions reposent sur le fait que le prochain hiver sera marqué par l’arrivée de masses d’air arctique qui se déplaceront au-dessus de l’Europe. La diminution de l’activité solaire durant cette période accentuera la chute des températures qui seront encore plus basses. Elena Volosiouk, spécialiste du centre météorologique Fobos, note que le Système solaire connaît aussi des changements de saisons.

 

« Ce phénomène est lié tout d’abord à la perturbation de la circulation des masses d’air. Lorsque l’air souffle de l’océan Atlantique, l’hiver est alors assez doux et est marqué par des dégels récurrents et une neige mouillée. Rappelez-vous les derniers hivers : les dégels n’ont pratiquement jamais eu lieu. Nous n’avons eu que des cyclones venant du Sud, qui ont provoqué des chutes et des tempêtes de neige. Et puis, le froid arctique est arrivé. 

Habituellement, le changement des formes de circulation est lié à l’activité solaire. Aujourd’hui, nous somme confrontés à une période de diminution locale de la température, mais il est prématuré de parler de refroidissement global et de « période glaciaire. »
 

 Prévisions mois / mois












Publié par Dajaltosa - Source : E-Zapping -  Lameteo.org

Merci à  Thérèse St-Pierre !

2 commentaires:

  1. Salut !
    Je ne comprend pas très bien comment est-ce que les différentes agences météorologiques nationales, européennes voir internationales peuvent prédire la saison à venir. On dit que les prévisions météo sont fiables à presque 80% pour le lendemain.Au-delà de 10 jours, les prévisions sont moyennes comme le dit si bien le site http://www.meteofrance.fr/prevoir-le-temps/la-prevision-du-temps/les-echeances-et-limites-de-la-prevision. C'est à dire, envirion 50% si ce n'est pas moins. Les prévisions saisonnières ne donne qu'une estimation du climat pouvant potentiellement être ressentit. "Doux, froid, très froid" en font donc partie, mais "le plus froid" en est exclue.
    Ces informations qui peuvent alors tourner à la télé ou encore sur le web ne sont pas à prendre au sérieux ! Mascarade

    RépondreSupprimer
  2. Oui d'où mon titre, l'hiver sera ... ou ne sera pas...
    Ces modèles de prévisions ne fournissent pas l'emplacement prévu des grands systèmes (anticyclone, dépression) mais calculent une déviation barométrique probable en fonction des données des mois et des années précédentes (climatologie) ainsi que sur les dernières observations et les données océaniques, déterminantes dans la dynamique des fluides. Ces tendances ne restent "fiables" qu'en fonction d'un certain pourcentage fonction des modèles. Il y a donc aussi une part de statistique...
    A prendre donc avec prudence et indulgence...

    RépondreSupprimer