Description une phrase- Pouruoi - Comment - Lien MON vdixime

Partager le changement... Vers de nouvelles pistes ... Vers une nouvelle vie ...

Trouver la voie c'est rechercher sans cesse ... et savoir qu'elle se présente sans aucun doute quand nous sommes prêts

Dernière mise à jour : 24/07/2016 ... Mais je continue de veiller. Aussi longtemps que vous aurez de l'Amour dans votre coeur, vous gagnerez toutes les batailles - Desideratum sur facebook continue de vivre au quotidien pour les extras

vendredi 7 novembre 2014

Smartphone : passez à la vitesse supérieure

Transformez votre smartphone en détecteur de rayons cosmiques 

Des scientifiques américains ont créé une application informatique qui permet aux smartphones et aux tablettes de détecter les rayons cosmiques qui heurtent la surface terrestre.

Vous souhaitez transformer votre smartphone en un détecteur de rayons cosmiques ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, c'est possible. En effet, il existe une application qui permet aux smartphones et aux tablettes équipés d'une caméra standard de détecter ces particules à très haute énergie qui heurtent de temps à autre la surface de la Terre.

Comment fonctionne cette application, baptisée CRAYFIS (Cosmic Rays Found In Smartphones) ? En réalité, l'application permet au téléphone de détecter non pas les rayons cosmiques eux-mêmes, mais les photons à haute énergie qui sont générés lorsque les rayons cosmiques heurtent notre atmosphère. Or les photons, qui ne sont autres que les particules élémentaires de la lumière, peuvent tout à fait être détectés par n'importe quelle caméra.

Évidemment, les caméras qui équipent nos smartphones et nos tablettes sont programmées pour détecter la frange de la lumière appartenant au spectre visible. Mais selon des travaux publiés le 10 octobre 2014 sur le serveur de prépublication arXiv sous le titre "Observing Ultra-High Energy Cosmic Rays with Smartphones", il s'avère que ces caméras sont également capables d'enregistrer le passage de photons à très haute énergie.

Une fois les données recueillies par le smartphone, elles sont géolocalisées puis envoyées aux scientifiques à l'origine de la conception de cette application, basés à l'université de Californie à Irvine (États-Unis).

Selon les auteurs de l'étude, mille smartphones actifs répartis au sein d'un kilomètre carré suffiraient à détecter la quasi-totalité des rayons cosmiques à haute énergie heurtant la portion de l'atmosphère située au-dessus.

L'application est actuellement en version béta, mais il est possible de l'utiliser d'ores et déjà en s'inscrivant sur le site de CRAYFIS 
Publié par Dajaltosa - Source : Le journal de la science

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire