Description une phrase- Pouruoi - Comment - Lien MON vdixime

Partager le changement... Vers de nouvelles pistes ... Vers une nouvelle vie ...

Trouver la voie c'est rechercher sans cesse ... et savoir qu'elle se présente sans aucun doute quand nous sommes prêts

Dernière mise à jour : 07/11/2017 ... Mais je continue de veiller. Aussi longtemps que vous aurez de l'Amour dans votre coeur, vous gagnerez toutes les batailles - Desideratum sur facebook continue de vivre au quotidien pour les extras

mardi 16 septembre 2014

Trucs et astuces pour arrêter de regarder la télé

Abandonner la télé

Note : cet article est une traduction de l’article Giving Up TV de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !
Cela fait près d’un an que j’ai écrit sur le fait de réduire la télé, et depuis plusieurs lecteurs m’ont parlé de leur expérience d’abandon total de la télévision. Certains prétendent ne pas avoir regardé la télé depuis des années...


 Les bienfaits rapportés comprenaient une meilleure clarté mentale, une perte de poids (désirée), l’exploration de nouveaux loisirs, de meilleures relations, plus d’énergie, une meilleure productivité, une plus grande stabilité émotionnelle, et même de meilleures performances sexuelles. Quelques personnes m’ont dit que c’était un des meilleurs changements de style de vie qu’ils aient jamais fait pour eux ou pour leur famille.
Comme vous pouvez l’imaginer, cela m’a a fini par m’atteindre, et j’ai réalité que mes habitudes de télévision pourraient subir un petit lifting. Toute ma famille a fait un régime sans télé pendant 30 jours il y a deux ans, ce qui a clairement été un bienfait, mais après coup il me reste quand même quelques émissions que j’apprécie vraiment, comme Les Simpsons. Comme je travaille de chez moi, je regarde souvent des émissions enregistrées pendant que je mange. Même si je ne regarde pas beaucoup la télé, je suis intrigué par les immenses bienfaits rapportés par ces gens qui ont passé de bien plus longues périodes sans télé.
D’abord, j’ai décidé d’essayer de devenir plus conscient de ce que la télévision fait pour moi. Sans changer mes habitudes télévisuelles, j’ai essayé de les observer plus consciemment. Est-ce que mes émissions préférées sont aussi divertissantes que je le pense ? J’ai remarqué que même pendant un épisode des Simpsons que j’ai trouvé très amusant, je n’ai quasiment pas ri (doh !). J’ai simplement pensé que c’était astucieux. J’ai comparé cela au temps passé avec mes amis, pendant lequel nous partageons habituellement beaucoup de vrais éclats de rire ensemble. Hmmmm…
La chose suivante que j’ai faite a été de séparer le fait de regarder la télé et de manger. J’ai commencé par prendre mon repas dans le silence, en parlant avec ma femme et/ou mon fils, en lisant ou écoutant des programmes audio, ou même en continuant à travailler. J’ai remarqué que sans la nourriture, regarder la télé était plutôt ennuyeux. Sans la télé pour me distraire, j’ai commencé à faire plus attention à ce que je mangeais, donc j’ai commencé à préparer des plats de meilleure qualité et plus variés. Quand je regarde la télé je me fais souvent un sandwich ou un burger végétarien, mais j’ai commencé à faire des pois chiches au curry et d’autres plats intéressants après avoir réalisé que mes plats étaient eux aussi devenus ennuyeux. Le simple fait de séparer la télé des repas m’a fait prendre conscience de la fadeur des deux.
Soit dit en passant, un défi habituel dans le développement personnel est que nous devons parfois faire un pas en arrière pour pouvoir faire deux pas en avant. En essayant de prendre conscience de mes habitudes télévisuelles, j’ai rendu à la fois mes émissions de télé et mes repas plus ennuyeux – un résultat apparemment négatif. C’est comme si, étant dans une relation non épanouissante, reconnaître à quel point elle se porte mal vous fasse aller encore plus mal. Mais quand il n’y a pas de pas en avant, c’est là que nous avons besoin de passer en marche arrière, d’admettre que notre chemin vers l’avant est bloqué et ne nous mènera pas vers la joie. Une fois que nous prenons du recul vis-à-vis du bourbier de la stagnation, nous pouvons réexaminer la situation et explorer un autre chemin où les résultats à long terme semblent bien plus prometteurs.
Après avoir vu que mes habitudes télévisuelles était fondamentalement une impasse en termes de valeur potentielle de divertissement, j’ai décidé de commencer une autre diète télévisuelle de 30 jours, et après cela je réexaminerai si je veux ou non abandonner la télé pour de bon. J’ai commencé au début du mois, donc je suis déjà à plus de la moitié du chemin. Je suis toujours ouvert aux locations de DVD quand il y a quelque chose que je veux vraiment voir, mais je ne regarde plus d’émissions diffusées. Ma seule exception est que je vais regarder l’épisode de Criss Angel Mindfreak dans lequel passe ma femme (nous ne savons pas encore quand il sera diffusé – aux dernières nouvelles ils aimaient tellement les séquences tournées qu’ils pourraient transformer cet épisode en épisode spécial ; l’inconvénient est que cela risque de retarder sa diffusion).
J’ai remarqué que sans la télé comme soi-disant divertissement, j’ai davantage envie de profiter d’autres formes de divertissement, et en particulier de faire plus de voyages. Ma femme et moi sommes allés en vacances à Newport Beach la semaine dernière, et j’ai déjà envie de faire un autre voyage. Je vais aussi retourner jouer au disc golf plus tard dans la semaine. Je me souviens d’un autre de mes lecteurs sans télé qui m’a dit que sa famille aussi a commencé à passer plus de temps à l’extérieur.
Je verrai comment cela se passe, mais jusqu’ici je dirais que les chances que j’abandonne la télé pour de bon est assez élevée. Je vois que la télé est une forme de divertissement assez faible comparé à ses alternatives.
Une chose que j’aime beaucoup dans le fait de gérer ce site est que vous, mes lecteurs, me poussez continuellement à me développer. Je doute que j’aie jamais eu l’idée d’abandonner la télé sans les histoires que les gens m’envoient. Nous avons tous des angles morts en termes de vie consciente, et il est utile d’avoir quelqu’un d’autre pour nous les indiquer… même quand notre tendance naturelle est de commencer par y résister. ;)
Crédits photo : © alain wacquier – Fotolia.com
 


Le Témoignage de dans Vie alternative (27 Commentaires)

Le titre de cet article semble évoquer une véritable épreuve que j’aurais réussi à traverser non sans effort. Mais en réalité, pour être tout à fait honnête, l’arrêt de la télévision s’est fait en douceur. Pourtant, si l’on m’avait dit qu’un jour je m’en séparerais volontairement, je ne l’aurais pas cru !
Je  n’ai pas l’impression particulière d’avoir été lobotomisée par la télévision, mais j’ai “grandi” avec. Attention, lorsque je dis cela, je ne veux pas dire que c’était ma babysitter. Loin de là ! Enfant, j’étais autorisée à regarder la télévision à dose homéopathique… ce n’est qu’en grandissant que ça s’est “gâté”. A tel point que lorsque j’ai emménagé dans mon premier appartement, l’achat d’une télévision m’a semblé aussi urgent et indispensable que celui du capané-lit dans lequel j’allais passer toutes mes nuits. Mon mari, lui, a souvent vécu sans télévision. Il a eu d’ailleurs assez vite marre de voir la mienne. De mon côté, il n’était pas question de m’en séparer…. jusqu’à ce jour où, au cours de l’un de mes désencombrements, j’ai sauté le pas. Ok, je l’avoue, c’était plus pour une question de place qu’autre chose. Et il y avait une feinte : j’avais un grand écran (plat) d’ordinateur qu’il suffisait de raccorder à la freebox pour regarder la télé… Puisque je l’utilisais très rarement, autant qu’il serve à quelque chose !
Ce n’est que quelques mois plus tard que j’ai eu l’occasion de me rendre compte que la télévision ne m’était pas tellement indispensable. Pendant une dizaine de jours, mon mari a eu besoin d’utiliser mon écran, que je lui ai volontiers prêté (je n’allais pas l’empêcher de travailler, non plus !). Pendant cette période, donc, pas de télévision. Et à ma grande surprise, elle ne m’a pas manquée. Mais j’étais contente de la “retrouver” tout de même !
C’est lorsque nous avons déménagé à Bruxelles il y a quelques mois que je suis passée à l’étape suivante. Ici, les offres triple play ne sont pas aussi intéressantes financièrement qu’en France. Pour bénéficier uniquement d’internet et d’une ligne de téléphone fixe, nous devions déjà débourser plus de 30 euros… et encore, pour ce prix-là les appels ne sont pas compris ! Alors payer encore plus cher pour pouvoir regarder la télévision… merci, mais non merci.
Au début, j’ai continué à regarder la télévision en ligne de temps à autres, puis de moins en moins souvent. Aujourd’hui, je n’y pense même plus.
Lorsque j’avais la télévision, dès que j’avais le “malheur” de l’allumer, je finissais par regarder quelque chose que je n’avais pas choisi de regarder, juste parce que c’était disponible. Aujourd’hui, ce que mes yeux regardent, mon cerveau l’a demandé. Et objectivement, mon cerveau ne demande pas grand chose à ce niveau là : uniquement mes séries télé préférées… j’avoue, c’est mon péché mignon !

Votre témoignage m’intéresse !

Et vous, quel est votre rapport avec la télévision ? La regardez-vous souvent ? Vous imagineriez-vous ne plus en avoir ? Si vous n’en avez pas, pour quelle raison ?
Partagez votre expérience dans les commentaires :)
Photo : Noel Feans


  • Aujourd’hui je ne regarde plus la television en tant que telle. Par contre je regarde des documentaires sur arte+7 ou France 4 ou 5 de temps en temps sur Internet grâce à mon ipad. Je choisis les documentaires et le moment ou je les regarde, par exemple en faisant mon repassage ou en preparant la cuisine. je regarde aussi les videos de TED.com. Donc j’ai bien evolué par rapport à quand j’étais jeune fille dans mon appartement en regardant Beauty and the Beast!!!
  • eli
    14 February 2012
    J’ai moi aussi passé trop de temps devant la télé en étant petite/ado/jeune adulte. Je n’ai pas encore franchi le pas de m’en séparer, mais je ne m’en sens plus du tout esclave alors sa présence ne me dérange pas. Je la regarde très peu (quelques émissions de concours de cuisine, quelques émissions culturelles, docs). Je l’utilise surtout pour regarder des programmes que j’ai gravés, soit seule ou en couple (séries) soit avec nos 3 enfants (films familiaux, docs). Elle n’est jamais ouverte en “fond”, mes enfants ne sont jamais confrontés à des programmes inappropriés (séries pour adultes, actualités stressantes) comme je le voit trop souvent, y compris dans des milieux culturellement favorisés, qui devraient pourtant se rendre compte de ce que leurs enfants ont l’occasion d’ingurgiter malgré eux … enfin c’est un autre débat. La télé nous sert surtout … de chaine hifi pour écouter des CD avec un super son ;)
  • 14 February 2012
    J’ai arrêté la télévision le jour où par manque de place, je l’ai donné :) Et depuis, aucun regret! J’ai un écran uniquement pour voir quelques dvd et c’est bien suffisant. C’est drôle, j’avais aussi le sentiment que c’était une chose très importante mais en désemcombrant mon chez moi, j’ai finalement choisi de garder d’autres objets que cette fichue tv!
  • Yann
    15 February 2012
    Nous n’avons plus de tv depuis 5 ans maintenant et j’avoue que je n’y pense même plus. J’ai l’impression de trouver plus de “vraie” information sur le net qu’à la Tv. Je pense qu’il faut s’en séparer quand on s’aperçoit que l’on devient dépendant c’est tout. “quand c’est la Tv qui fini par vous regarder et non l’inverse” ;)
    Quand il y à vraiment quelque chose à voir, les voisins nous préviennent et nous invitent chez eux et c’est l’occasion de débattre après le programme et c’est un super moment d’échange.
    La quantité de temps libérée est impressionnante, n’hésitez pas à sauter le pas !
    *j’ai un projecteur et une collection de DVD de films qui m’inspirent sinon je vais au ciné. ;)
  • 15 February 2012
    Je n’ai jamais été accro, mais je la regardais vraiment beaucoup.
    Je Travaille à domicile, et, souvent, la télé était allumée en flot continu, pendant que je faisais autre chose. Plutôt sur de l’actu, des reportages, parfois une série policière américaine que je ne suivais que d’un œil.
    J’ai toujours tenu à n’avoir que des télés de petit format, que je pouvais trimballer dans l’appartement, parce que j’ai toujours trouvé un peu sinistre quand la disposition de tout l’appartement soit centrée autour d’un énorme téléviseur. Et puis de cette façon, je n’avais pas de raison de me poser passivement devant l’écran. Il me suivait et je continuais mes activités.
    Puis j’ai vécu quelques temps en colocation, et mes petites habitudes ont été bousculées (c’était le but!) il était plus difficile de poser mon poste où je voulais sans géner mes colocataires. Il y avait une autre télévision, plus grande, dans le séjour, où nous regardions ensemble des séries, c’était convivial mais je ne l’allumais jamais seul.
    Puis j’ai déménagé, et mon vieux petit poste s’est pris un méchant coup. J’ai d’abord, par réflexe, pensé à en racheter un, puis je me suis dit que c’était une bonne occasion de voir si j’arrivais à m’en passer. Et j’y arrive très bien. Avec internet, il y a toujours moyen de voir les émissions (rares) qu’on ne veut vraiment pas louper, que ce soit en temps réel ou en replay. Alors c’est décidé, je n’en rachèterai pas, je ne vois plus l’intérêt.
  • 15 February 2012
    Etant à Bruxelles aussi, question tarification, c’est quand même un budget sur le mois…
    J’ai aussi passé le cap il y a deux ans…
    Avant de supprimer la télé, j’angoissais à l’idée de ne plus avoir toutes ces émissions. Et puis, le jour où elle est partie, je me suis dit que j’en profiterai bien pour lire un peu plus… et finalement, la télé ne m’a jamais manquée depuis deux ans ! Incroyable ! J’ai donc troqué mes soirées télé pour plus de discussions à la maison, plus de lectures, plus de moments de qualité avec mes amis… Finalement, on gagne du temps et de l’argent et pour les soirées où vraiment j’ai envie de regarder qqch, on se regarde un film sur l’ordi…
  • 15 February 2012
    La télévision a été une grande source de distraction dans ma jeunesse.
    Ensuite elle a disparu de ma vie quand je suis parti faire mes études et commencé à travailler.
    Elle est revenue quand j’ai rencontré ma femme. Mais c’est une toute petite télé. Tout le monde nous charrie et nous demande quand est ce qu’on va s’acheter une vrai télé. Mais on en veut pas. Comme c’est une petite télé, on l’a regarde pratiquement jamais.
    On l’allume, non plus pour zapper, mais pour regarder une émission bien précise. On évite également de l’allumer au cours des repas, pour être plus disponible à la discussion.
  • Julien
    15 February 2012
    J’ai arrêté la télé il y a presque 10 ans. Au début, difficile de trouver d’autres occupations, mais une fois qu’on a trouvé, c’est la télévision qui devient insupportable !
    Juste un petit temps de sevrage en soit ^^
  • max
    15 February 2012
    Bonjour,
    mes 1ers pas sur ce blog..je vois que l’on a des préoccupations en commun. Alors je bookmarke. Merci :)
  • 15 February 2012
    J’ai moi aussi supprimé le cable il y a 3 ans. Cela ne me manque pas du tout. J’ai gagné beaucoup de temps ;-)
  • ninne
    16 February 2012
    Actuellement, je saurais vivre sans télé si j’habitais seule. Je ne la regarde pas, peut-être environ 50 mn par mois et encore… Malheureusement, mon entourage est fan, la télé fait partie de leur vie comme le micro-ondes ou le congelateur. j’obtiens juste qu’elle ne reste pas allumée si personne ne la regarde.
  • Isabelle
    16 February 2012
    Chers amis, la télévision,comme internet d’ailleurs, peut être un merveilleux instrument de Culture; j’ai vu récemment, entre minuit et 2h 30 du matin, il est vrai, le superbe opéra de Lully “Cadmus et Hermione, donné à l’opéra Comique à un prix tel que je ne pouvais me l’offrir. Deux heures de pur bonheur. Je choisis mes émissions et j’apprends beaucoup. Surtout la 5 et Arte. Pourquoi jeter ma TV, alors qu’il suffit de savoir s’en servir et de sélectionner. Amicalement.
  • 24 February 2012
    Bonsoir,
    Moi, la télévision est plutôt un meuble comme un autre sauf qu’il est interactif lol Elle est souvent allumée mais je ne la regarde pas vraiment. A part quelques séries : je suis fan de Grey’s Anatomy, Ghost Whisperers et surtout de Plus belle la vie et oui !!! J’aime bien aussi Les Experts. Des émissions sont également intéressantes telles que 100 % MAG, le grand concours des animateurs, la famille en or, Tous ensemble, les émissions musicales en général… Mais moi ma drogue, c’est internet. J’y passe des heures.
  • 26 February 2012
    pardoxe, je travaille en télé et je la regarde très peu…;)
  • 5 March 2012
    Je n’ai plus de télévision depuis plus de 5 ans et ça ne me manque pas du tout. je la regarde de temps en temps dan sles bars (pour les match de foot).
    Je me fixe d’ailleurs un objectif : ne plus utiliser les écrans comme source de distraction, mais juste pour le travail et les trucs utiles (covoiturage, couchsurfing, petites annonces, …)
    Juste de temps en temps quelques films d’animations, quelques films conseillés par des amis et des documentaires.
  • Gaelle
    7 March 2012
    Merci pour le témoignage de cette expérience de vie !
    Je n’ai pas de télévision non plus, cela a ses avantages et ses inconvénients…
    Pour suivre l’actualité, c’est quand même bien de regarder les news mais on se passerait bien de tous les navets programmés à côté…
  • 12 March 2012
    Je reviens par ici pour te tagué : j’aimerais bien avoir ton point de vue sur les basiques (ou le minimalisme du dressing!)
    http://carnet2style.blogspot.com/2012/03/le-tag-des-11.html
  • Liya
    14 March 2012
    Moi aussi : plus de télé !
    Je choisi les programmes qui m’interessent vraiment (très souvent arte ou la 5) et je les regarde en ligne en direct ou en replay.
    Et ca me suffit amplement.
    Avant je l’allumais en fond et je finisais pratiquement à chaque fois devant un programme qui m’avait visiblement choisi mais que MOI je n’avais absolument pas choisi.
    Aujourd’hu c’est moi qui décide !
    Et quel gain de temps !!
    Que du bonheur quoi…
  • 20 March 2012
    Ton article me fait penser au livre de T.Crouzet, “J’ai débranché”. Dans le cas présent, il décide d’arrêter internet.
  • 3 April 2012
    Merci à tous pour vos partages d’expérience (et toutes mes excuses de ne pas vous répondre un par un).
    La télévision, c’est comme pour tout : chacun voit midi à sa porte. Certains arrivent parfaitement à maitriser l’utilisation de cet outil, d’autres ont plus de mal et préfèrent ne pas prendre le risque de se laisser “happer”…
    Dans le fond ce qui compte, c’est de trouver son équilibre !
  • samir
    2 May 2012
    Salam. suite à une panne, et faute de temps je suis resté sans télé pendant 02 mois, elle n’a manquée à personne: ni à moi ni à ma femme , encore moins à mes enfants. J’ai découvert combien ce monstre était nuisible car il nous fait perdre la chose la plus précieuse dans ce bas monde à savoir LE TEMPS. Non encore jetée, la télé est devenu dans la maison un accessoire de dernière importance.
  • 9 May 2012
    Merci Joanne pour cet article, le gros problème de la télé c’est qu’une fois allumé c’est impossible de l’arrêter, il y a toujours une nouvelle émission qui commence, un teaser… résultat : couché tardif, fatigue le lendemain… etc. Personnellement j’ai réussi à décrocher de la télé grace au blogging, j’ai l’impression d’avoir remplacé une drogue par une autre :-)
    Sinon grâce au Replay, tu peux regarder que les émission qui t’intéresse, c’est vraiment un progrès
    @+
  • béatrice
    4 June 2012
    quelle libération que celle ci! pour ma part cela fait une dizaine d’années que nous avons expulsé la TV de chez nous mon mari et moi, elle consommait trop de notre temps et j’éatais si souvent déçue du programme que j’avais regardé.
    aujourd’hui on s’est fait ratrappés avec internet, mais c’est une consommation acceptable car nous choisissons ce que l’on veut et à quel moment le regarder… des séries nous aussi ;-)
    spirituellement, nous en avions besoin, et elle ne m’a jamais manqué!
  • Eloise
    3 July 2012
    La télévision je passais mon temps devant avant, temps ou je regardais des stupidités.
    Aujourd’hui elle est allumée que lorsque monsieur est la et ce silence ce n’est que du bonheur.
    Je suis bien plus active sans et ça ne tiendrait qu’à moi je la supprimerais de ma vie.
  • 27 July 2012
    Bonjour Johanne, pour moi la télé, c’est quand je suis fatiguée et que je n’ai envie de rien d’autre que de m’allonger sur le canapé avec mon chat…
    zenie
  • Louise
    19 November 2012
    Ne pas avoir la télé était pour moi impensable. Il y a deux ans mon poste à lâché et je me suis ruée sur un écran plat.
    Et puis l’année dernière ce nouveau poste s’est mis à faire des siennes. Encore sous garanti mais pas le temps de l’apporter au service après vente je me suis aperçu que cela ne me manquait pas. J’ai fini pas la faire réparer et je l’ai donnée. J’ai également arrêté mon offre internet et me contente de quelques connexions à mon travail ou à l’hôtel lors de déplacements professionnels.
    Aussi je trouve que mon salon est bien plus beau et confortable sans télé et tous les appareils qui l’accompagnaient.
  • 30 May 2013
    Bonjour à tous
    J’aimerais arrêter de regarder la TV mais l’écran noir et le vide, le silence , l’ennui plus particulièrement le soir me font peur ; que faire ?
    - Laurence a récemment publié Une idée simple pour être moins bordéliqueMy Profile
 Publié par Dajaltosa

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire