Description une phrase- Pouruoi - Comment - Lien MON vdixime

Partager le changement... Vers de nouvelles pistes ... Vers une nouvelle vie ...

Trouver la voie c'est rechercher sans cesse ... et savoir qu'elle se présente sans aucun doute quand nous sommes prêts

Dernière mise à jour : 24/07/2016 ... Mais je continue de veiller. Aussi longtemps que vous aurez de l'Amour dans votre coeur, vous gagnerez toutes les batailles - Desideratum sur facebook continue de vivre au quotidien pour les extras

lundi 3 novembre 2014

Une mission spatiale qui soulève des questions

LA PLUS ÉTRANGE MISSION SPATIALE DE LA NASA À CE JOUR. : STS 115

(Ndlr) - Je n'avais pas encore posé d'article sur l'ufologie. Voilà maintenant qui est fait. Pas pour le sensationnel, ni pour le fake. J'ai choisi un article de Jean Casault éminemment reconnu - Il  faudra un certain temps pour vraiment apprécier cet article dans son ampleur puisqu'il réfère le lecteur à plusieurs liens internet à consulter pour que l'ensemble se tienne. 



En 2006, pour sa 116e  mission, l’orbiteur Atlantis, se rend sur la Station Spatiale Internationale. Suite à la tragique explosion de la navette Columbia en 2003, plus rien ne se passait et la mission STS 155 était donc en fait la relance des activités C’est la mission STS-115 dont le principal objectif de la mission était d'installer sur la des poutrelles et des panneaux solaires correspondant à ces dernières.

L’équipage  de 7, comptait notamment un Canadien et une femme. C’est cette dernière qui va retenir notre attention. 

PAS DE NIAISAGE CONSPIRATIONNISTE DANS CET ARTICLE



Pas de ça chez-moi. Ne venez pas m’inonder de courriels me disant que la NASA cache tout, qu’elle sait toute la vérité sur les extraterrestres et que de vrais vaisseaux dépassant la vitesse de la lumière font partie de leur vrai arsenal et que les fusées et les navettes c’est de la frime. J’ai tout lu tout entendu sur ça et ça ne m’intéresse pas. Je crois que la NASA cache volontairement des informations notamment au niveau de certaines observations et cela m’est permis de le croire depuis les déclarations des astronautes Gordon Cooper et Edgar Mitchell notamment, et je veux bien spéculer sur l’immense possibilité que des dossiers plus qu’étranges se promènent quelque part mais en toute honnêteté et partant d’un principe de rigueur je ne peux pas utiliser des supputations pour étayer une hypothèse. 
On étaye une hypothèse avec des faits. 

Le premier rapport fait état des observations du Major Gordon Cooper. Cooper fut le dernier américain à participer seul à une mission dans l’espace. Il est de la génération des missions Mercury et non Apollo.Le 15 mai 1963 au cours de la dernière des 22 orbites prévues au programme, Cooper informa la station de repérage de Muchea en Australie qu’il voyait très clairement un objet lumineux de couleur verdâtre s’approcher de sa capsule Mercury. La station NBC rapporta cette conversation mais aucun journaliste ne fut autorisé à poser de questions au retour de l’astronaute.  Ce n’était pas la première fois que Gordon Cooper entrait en contact avec un UFO.



En 1951 il eut la chance de voir l’un d’eux, en forme de soucoupe, manœuvrer habilement contre les tentatives d’interception des avions de chasse américains.  Il pilotait à ce moment un Sabre jet F-86 au-dessus de l’Allemagne de l’Ouest. ( Mon ami et ex-pilote de chasse et ex Commandant de bord d’Air France Jean Gabriel Greslé a vécu exactement la même expérience)  Gordon Cooper s’est également adressé aux Nations Unies en ces termes : “Je crois que ces visiteurs extraterrestres dans leur vaisseau effectuent régulièrement des visites sur notre planète.  La plupart de mes collègues sont très discrets sur cette question et n’aiment pas en parler”.Voici donc un premier lien à cet effet concernant les déclarations de l’astronaute Gordon Cooper. 





Ed White et James McDivitt



Ces deux astronautes effectuaient une mission GEMINI en juin 1965 alors qu’ils ont tous deux observé un curieux objet métallique équipé de ce qu’ils considèrent être l’équivalent d’antennes.  Des images ont été prises de cet événement survenu lors de leur passage au-dessus des Iles Hawaii mais ne furent jamais montrées.James Lovell et Frank Borman


Le héros du film Apollo-13, incarné par Tom Hanks,  James Lovell n’en était pas à sa première mission dans l’espace lorsque l’accident qui failli leur coûter la vie est survenu.  En décembre 1965 alors qu’ils étaient à bord d’une capsule GEMINI les deux hommes ont observé dans les premiers jours de leur sortie un UFO s’approcher de leur capsule.  C’est Frank Borman qui alerta le contrôle au sol du Cap Kennedy.  Voici la retranscription de la conversation :


Lovell : “Bogey à 10h00 heures.”Contrôle : “Ici Houston, répétez !”Lovell : “J’ai dit, Bogey à 10h00 heures.”Contrôle : “Est-ce le booster que vous voyez ou s’agit-il d’une véritable observation ?”Lovell : “Nous avons... plusieurs... plusieurs observations véritables en ce moment !”Contrôle : “Distance et grandeur approximatives ?”Lovell : “Et nous avons en plus le booster en vue...”Pour une raison inconnue, la réponse de Lovell sur la dimension du bogey n’est pas connue.Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Les rapports d’observation d’UFO par ces astronautes au cours du célèbre alunissage du 21 juillet 1969 n’ont jamais été confirmés.


Un ex-employé de la NASA, Otto Binder aurait toutefois affirmé à des chercheurs que des radioamateurs auraient réussi à intercepté les conversations entre la NASA et les astronautes sur la Lune.NASA : “Que dites-vous qu’il y a là ?”Armstrong : “Ces babies sont énormes monsieur.  Gigantesques ! Oh MON DIEU ! Vous ne le croiriez pas.  Je vous le dis, il y a d’autres vaisseaux ici, ils sont alignés de l’autre côté du cratère.  Ils sont sur la Lune et surveillent nos manœuvres !”


D’autres sources anonymes prétendent que Neil Armstrong aurait déclaré plus tard qu’il a parfaitement compris que la présence de cette armada n’avait d’autre but que de décourager totalement les humains de revenir sur la Lune pour s’y installer.  Malheureusement aucune déclaration publique n’a été faite et il est encore impossible à ce jour de confirmer la véracité de ses déclarations.  Toutefois, il appert que Maurice Chatelain ex-directeur des Communications à la NASA aurait déclaré en 1979 que Neil Armstrong a bel et bien affirmé avoir vu d’énormes vaisseaux se tenir sur les bords opposés du cratère où ils avaient alunis. 

Walter Schirra et Scott Carpenter.



ll semble que ce soit l’astronaute Schirra de MERCURY 8 qui aurait utilisé l’expression Santa Claus pour indiquer au contrôle la présence de UFOs dans les parages.  Quant à Scott Carpenter il aurait déclaré : “Il n’existe aucune occasion au cours de laquelle les astronautes ont été seuls dans l’espace, ils ont toujours été sous la surveillance des UFOs”.


En admettant que toutes ces déclarations soient authentiques, cela pourrait expliquer l’abandon par la NASA du programme lunaire Apollo et peut-être même l’accident d’Apollo-13. LOI DU CONGRÈS AMÉRICAIN CONTRE LES CONTACTS EXTRATERRESTRES 


Si les déclarations précédentes ne peuvent être confirmées dans l’absolu il existe néanmoins un autre document qui celui-là est vérifiable et c’est ce que nous avons fait.  Le 5 octobre 1982, le Docteur Brian T. Clifford du Pentagone annonçait en conférence de presse (The Star NY) que les contacts entre des citoyens américains et des extra-terrestres et leurs véhicules étaient strictement illégaux.


J’ai contacté le bureau des Federal Regulations à Washington qui m’a fait parvenir une copie de cette réglementation.  Elle se lit effectivement comme suit : Tout contact avec une source d’origine ou de nature extraterrestre est interdite et...Title 14, Section 1211.101 Applications...s’applique à toutes les missions spatiales de la NASA, habitées ou non habitées qui se posent et évoluent dans l’enveloppe atmosphérique de tout corps céleste et reviennent sur Terre.Section 1211.102: Définitionsa) NASA et Administrateur signifient respectivement le National Aeronautics and Space Administration et administrateur du dit organisme ou son représentant.b) Exposé à l’extraterrestre signifie la condition d’une personne, propriété, animal ou autre forme de vie qui a touché directement ou est venu en contact avec tout corps céleste ou son enveloppe atmosphérique OU qui a touché à toute personne, propriété, animal ou autre forme de vie répondant à l’article précédent.c) Quarantaine signifie la détention, l’examen et la décontamination de toute personne, propriété, animal ou autre forme de vie répondant aux articles précédents et inclus la saisie de cette personne, propriété, animal ou autre forme de vie.


Plus loin, le texte de Loi indique que l’Administrateur est la personne autorisée pour l’application de ces règles tant sur le choix de ce qui doit être mis en quarantaine, la durée, les conditions de surveillance etc...  La surveillance peut aller aussi loin que l’utilisation de gardes armés.  Une amende de 5000$ et une peine de prison d’un an sont les risques encourus par toute personne enfreignant l’une ou l’autres des règles de cette Loi.  Il est également spécifié qu’aucun recours légal ne peut permettre à un individu de ne pas subir la quarantaine si elle a été dictée par l’Administrateur de la NASA. 


Si vous avez une formation en Droit vous avez noté qu’il manque un petit mot dans le libellé de l’application.  En effet, il n’est pas dit que cette Loi ne s’applique SEULEMENT QU’AUX MISSIONS SPATIALES DE LA NASA.  

En termes de Loi, après avoir consulté divers experts juridiques en la matière il est exact qu’une telle loi crée une ouverture (loophole) pour le Procureur Général d’inclure après sa découverte, tout citoyen qui serait lui aussi entré en contact avec un corps céleste ou son enveloppe atmosphérique en dehors des missions spatiales de la NASA.  Puisque le Gouvernement des États-Unis n’a jamais reconnu l’existence de contacts extraterrestres sur cette planète, on pourra plaider l’absence de cette provision dans la Loi et réclamer de ce fait qu’elle soit désormais reconnue.  Bien que cela puisse déclencher un débat juridique fort intéressant, il n’en demeure pas moins que cette Loi interdit à tout citoyen américain d’entrer en contact avec un UFO ou ses occupants, sans subir par la suite le traitement décrit dans les articles plus hauts.  Cela rend également coupable d’un acte criminel, tout «  enlevé » qui ne se rend pas de lui-même aux autorités.  Il en va de même pour les citoyens qui ont été témoins d’une Rencontre du Troisième Type. 


Spéculations et coïncidences un ami me faisait la remarque récemment que nous avions tendance à spéculer souvent en Ufologie.  Je n’ai pas hésité à lui répondre que pas un homme de science, le plus rigoureux soit-il, n’atteindrait de résultats s’il n’osait spéculer dans une direction plutôt qu’une autre.  Très souvent d’ailleurs il cherchera la voie qui lui offre d’étonnantes coïncidences comme terrain de chasse. C’est également ce que fera le bon enquêteur, qui n’aime jamais les coïncidences et spécule sur ce qui pourrait advenir si elles n’en étaient pas.  


Voici donc une coïncidence : la Loi en question fut adoptée le 16 juillet 1969... tout juste avant le débarquement de Neil Armstrong sur la Lune et la conférence de presse du Docteur Clifford eut lieu le 5 octobre 1982, au plus fort de la rage E.T. occasionnée par le célèbre film de Spielberg illustrant la poursuite des autorités fédérales, la détention, l’examen et la mise en quarantaine d’un citoyen américain ayant été en contact avec... un extraterrestre.  Était-ce un avertissement ? Sinon pourquoi tenir une conférence de presse : “CONTACT BETWEEN US CITIZENS AND E.Ts ARE ILLEGAL” (Star New-York, 5 octobre 1982) sur une Loi adoptée treize ans plutôt?


LA MISSION STS-115



Voici un second lien ou vous pouvez consulter l'autre après, c,est le même mais de sources différentes. 


On entend ici une conversation entre l’équipage et Houston. On dit voir aux jumelles quelque chose au loin et ce n’est pas très clair sur ce qu’il s’agit. Voici un troisième lien sur le même sujet.


D’après le site Area 51 blog.

Le 19 septembre 2006, la mission STS 115 de la navette ATLANTIS est incapable de revenir sur Terre. Elle doit attendre 24 heures à cause d’un objet qui interfère avec sa trajectoire. L’objet la suit depuis plusieurs heures. Aucune explication officielle n’a jamais été donnée par la NASA. Lorsque l’astronaute, Mary Anne Stefany Shyn-Piper, essaie d’expliquer ce qui s’est passé, elle s’effondre. Elle essaie de nouveau et s’évanouit encore une fois. En voilà le récit : 


À 11h45, le 9 septembre 2006,  la mission STS-115 avait été lancée comme prévu depuis le complexe 30-9 situé au centre spatial Kennedy en Floride. Cependant, la NASA avait retardé le programme de retour d’un jour, à cause d’une rencontre avec un objet le 19 septembre. Un objet qui demeurait dans les hautes couches de l’atmosphère depuis 24 heures rendait impossible sa trajectoire de retour.


ien que la NASA ait d’abord annoncé qu’il s’agissait de débris spatiaux, de glace ou même d’un sac, elle reconnut finalement ignorer la nature de l’objet.

La NASA, employa les termes "d’objet étranger".Une fois sur Terre, durant la conférence de presse de l’équipage, voici ce qui se produisit lorsque l’astronaute voulut décrire cette rencontreMary Anne Stefany Shyn-Piper : – Nous avons vu quelque chose qui …  vous voyez ….quelque chose que nous n’avions jamais vu avant. Et quand j’ai ouvert la porte, il y avait aussi quelque chose de différent…  Et je suppose que cela ne se serait jamais terminé ainsi sans la préparation d’entrainement de l’équipage. J’ai vu cette lumière…L’astronaute Stefany Shyn-Piper, un membre de l’équipage de la navette ATLANTIS STS 151 s’est s’évanouie en racontant son expérience : l’observation d’un étrange objet très proche de la navette, tandis qu’elle essayait de procéder à une manœuvre à l’extérieur du vaisseau.Elle tente de poursuivre sa description. Cependant, en se remémorant cette rencontre inattendue, elle s’effondre et sera évacuée.


Qu’est ce qui a maintenu l’équipage d’Atlantis en attente ?Ces images en révèlent la raison.Toujours selon le site Area 51 blog mais j'ai tendance ;a leur donner raison. 


Pendant que la navette spatiale libérait un liquide inconnu, on peut voir en arrière-plan quelque chose qui émerge de l’espace. Cela s’approche. Ses mouvements écartent la possibilité d’un reflet ou d’un satellite. Cet objet tubulaire semble observer l’étrange situation. Progressivement, il s’éloigne jusqu’à disparaitre. Toutefois, il ne s’agit pas des seules images d’ovnis enregistrées au cours de cette mission.Atlantis avait décollé sans avoir la moindre idée de ce qu’il se passerait.


Dès le premier jour, les rencontres inattendues avaient commencé : cinq sphères de grande envergure, une formation qui avait attiré l’attention de l’équipage. Ces images ont été enregistrées depuis la navette en orbite au-dessus de la république mexicaine. Le 14 septembre à l’aube, tandis que les astronautes tentaient d’installer de nouveaux panneaux solaires qui doubleraient la capacité énergétique de la station spatiale, ils remarquèrent un objet. Soudain et de façon inexplicable, la transmission fut interrompue durant plusieurs minutes.


– Coïncidence ? Observez combien la sphère brillante se déplace rapidement devant la station spatiale internationale. Les caméras placées sur Atlantis ont pu enregistrer cela le 17 septembre. Ce qui se produisit durant les 13 jours qu’a duré la mission fut extraordinaire comparé aux missions antérieures et est devenu une référence pour les équipages qui suivirent: les rencontres avec des présences étranges inattendues dans les projets, des présences qui interfèrent avec les activités humaines dans l’espace…


CE QUE J’EN DIS



Il existe en science ce qu’on appelle les corrélations. Ce sont des indices qui comme par hasard, semblent confirmer que tel ou tel évènement s, est produit.  On a entendu du bruit derrière la porte, puis un cri, et en arrivant sur les lieux on a vu un liquidé rouge couleur sous la porte.Ce sont les des faits qui mis ensemble semblent en corrélation et démontrent qu’un meurtre ou une tentative de meurtre a eu lieu dans cet appartement. 
 Mais dans les faits, le bruit entendu est-il celui d’une femme qui a eue l’idée saugrenue d’aller montrer à son mari le résultat de sa sauce tomate ? Elle aurait crié lorsque son pied s’est pris dans le tapis et tout son souper se serait retrouvé sur le plancher allant même jusqu’à couler sous la porte ? Le problème avec l’ufologie c’est que personne ne peut analyser ce liquide rouge et défoncer la porte pour en avoir le cœur net. Donc était-ce des débris et la jeune astronaute, très émotive s'est effondrée à deux reprises ? Ou alors elle sait très bien que nous ne sommes pas seuls dans l’espace, que la terre est surveillée et elle a vu avec ses yeux vu ce qui en était. Elle en est bouleversée. 


Si c’est le cas, ne perdez pas de temps à tenter de faire parler  Julie Payette ou son collègue Hadfield. Ils ne parleront jamais, tant et aussi longtemps qu’ils auront une carrière dans ce domaine. Il est possible que je ne parlerais pas non plus. Et vous aussi ! Qui a envie de quitter l’Agence Spatiale canadienne pour se retrouver registraire aux Impôts ou délégué régional pour l'Agriculture ? 


Si j'additionne les faits relatés par de nombreux astronautes dont Mitchell sur ce lien




J’en arrive à la conclusion que le vol STS 115 est sans contredit le plus étrange de tous. Le comportement et les propos de cette jeune astronaute, font en sorte que trop c’est trop et cette fois, le chat vient de sortir du sac. 

Voyez comment on peut écrire un article probabant sans accuser georges Bush d'être un reptilien et aller se cacher dans le sous sol quand un avion laisse des traînées blanches ?

Publié par Dajaltosa - Source : Jean Casault (auteur) Chercheur Ufologue et Métaphysicien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire