Description une phrase- Pouruoi - Comment - Lien MON vdixime

Partager le changement... Vers de nouvelles pistes ... Vers une nouvelle vie ...

Trouver la voie c'est rechercher sans cesse ... et savoir qu'elle se présente sans aucun doute quand nous sommes prêts

Dernière mise à jour : 24/07/2016 ... Mais je continue de veiller. Aussi longtemps que vous aurez de l'Amour dans votre coeur, vous gagnerez toutes les batailles - Desideratum sur facebook continue de vivre au quotidien pour les extras

samedi 6 décembre 2014

But de la vie : une mission spirituelle et matérielle

L'ancrage, la mission, la Terre et l'esprit

(Ndlr) Si vos seules références du bonheur et de l'accomplissement sont ce que vous proposent les médias (télévision, cinéma, magazines, pub…)  et tout le monde extérieur, vous n'allez trouver sur votre chemin que vide et insatisfaction et vous ne pourrez pas construire votre vie sur cette charpente.
Tandis que nulle situation ne demeure permanente, la vie se fait avant tout là ou nous nous trouvons. Il faut à ce propos être attentif, exigeant et discipliné . Lorsque nous nous demandons quel est le but de Ma vie, la référence est en réalité spirituelle et matérielle, quelque chose de tout simple qui fait seulement appel à notre coeur. Alors gardons le cap ! ...


1. Introduction sur le but de la vie


Souvent on entend la question cliché, “ Qu’elle est l ‘explication de la vie? “ Ou “ Quel est le but de la vie “. Dans la plupart des cas, nous avons notre propre idée de notre but dans la vie. Cependant d’une perspective spirituelle, il y a deux raisons principales de pourquoi nous sommes nées. Ces raisons définissent le but de notre vie au niveau basique et sont:
  • De compléter le compte de prendre et recevoir que nous avons avec différentes personnes. 

  • De faire des progrès spirituel avec le but final de se mélanger avec Dieu et ainsi sortir du cycle de naissance et de mort.

2. Compléter le compte de prendre et recevoir


À travers beaucoup de vies, nous accumulons beaucoup de compte de prendre et recevoir qui sont un résultat directe de nos actions. Le compte peut être positif ou négatif dépendant de la nature positive ou négative de nos actions. Dans l’époque actuelle approximativement 65% de notre vie est destinée (qui n’est pas dans notre contrôle) et 35 % de notre vies sont gouverner par notre propre action volontaire. Tous les événements majeurs dans notre vie sont en majorité destinés. Ces événements incluent notre naissance, la famille dans laquelle on est né, la personne avec laquelle on se marie, les enfants que nous avons, des maladies importantes et l’heure de notre mort. La joie et la douleur que nous donnons et recevons par les personnes que l’on aime et à notre entourage sont en majorité et simplement le cas d’un compte de prendre et recevoir antérieur qui dirige la façon dont les relations se dénoue et se passe. 
 



Cependant même notre destiné dans la vie actuelle est juste une fraction du compte accumulé de prendre et recevoir que l’on a amassé à travers beaucoup de vies.
Dans notre vie, pendant que l’on complète le compter de prendre et recevoir assigné pour cette vie-là, nous finissons par créer plus de compte à cause de notre action délibérée. Cela s’ajoute à l’ensemble du compte de prendre et recevoir appelé le compte accumulé. Comme résultat, nous devons renaître encore et encore pour annuler le compte de prendre et recevoir qui continue de grossir et nous nous retrouvons bloqué dans le cycle de naissance et de mort.

Lire l’article sur, ‘Libération du cycle de naissance et de mort’ cela explique comment nous sommes bloqués dans le cycle de naissance et de mort.

3. Faire des progrès spirituel


Le but ultime dans un développement spirituel dans n’importe quel chemin spirituel est de se mélanger avec Dieu. Se mélanger avec Dieu veut dire avoir l’expérience de Dieu en nous et tous autour de nous et de ne pas s’identifier avec les cinq sens, esprit et l’intelligence. C'est cela qui arrive à un niveau spirituel de 100%. La plupars des personnes dans le monde d’aujourd’hui ont un niveau spirituel de 20 a 25% et sont désintéressées de faire une pratique spirituelle pour un développement spirituel. Ces personnes s’identifient plus fortement avec leur 5 sens, esprit et l’intelligence. Cela se refléte dans notre vie quand on focus seulement sur notre look ou sommes arrogant à propos de notre intelligence ou de notre succés. 

Par une pratique spirituelle quand on grandi a un niveau spirituel de 80%, nous sommes libérés du cycle de naissance et de mort. Après avoir atteint ce niveau spirituel, on peut finir le reste du compte de prendre et recevoir que nous avons dans les régions subtiles supérieures comme le Maharloka et dans les régions supérieures. Dés fois cependant, des personnes au-dessus d’un niveau spirituel de 80%, peuvent choisir de renaître sur terre pour guider l’humanité dans la Spiritualité. 






Un développement spirituel est seulement possible à travers une pratique spirituelle qui conforme les six principes fondamentaux de la pratique spirituelle. Un chemin spirituel qui ne conforme pas les six principes fondamentaux de la pratique spirituelle amène à une stagnation dans le développement spirituel d’un individu

Lire l’article sur L’importance du plan terrestre à être capable de faire une pratique spirituel en comparaison aux autres dimensions spirituelles comme le paradis ou l’enfer.

4. Que veut-on dire en rapport au but de la vie?

Chacun de nous avons notre propre but dans la vie. Cela peut inclure comme devenir un docteur, être riche et célébre ou représenter un pays dans un certain domaine. Quel que soit le but pour la majorité de nous, la plupart du temps c’est le plus souvent un but matériel. Notre système d’éducation entièr est fait pour nous aider à atteindre ces buts matériels. Comme parents aussi, on leur transmet le même but matériel, en les encourageant à étudier et avoir un métier qui leur donnera plus d’argent en comparaison avec une profession.
Une personne peut se demander, Comment avoir ces buts matériels et les concilier avec le but spirituel de la vie et la raison de notre naissance sur Terre ?’

La réponse est assez simple. Nous nous efforçons pour des gains matériels principalement pour obtenir la satisfaction et le bonheur. La poursuite du bonheur suprême et durable insaisissable et intrinsèque, c’est cela qui motive toutes nos actions. Cependant, même après que nous ayons atteind tous nos objectifs dans ce monde, le bonheur et la satisfaction qui en résultent sont de courte durée.

Un Bonheur relatif et durable peut seulement être atteint à travers une pratique spirituelle qui conforme les six principes fondamentaux d’une pratique spirituelle. La plus haute forme de bonheur est la Béatitude. La béatitude est un aspect de Dieu. Quand on se mélange avec Dieu on ressent une béatitude perpétuelle.
Cela ne veut pas dire que nous devons renoncer à ce que nous faisons et juste se concentrer sur une pratique spirituelle. Seulement en introduisant une pratique spirituelle en conjonction avec une vie matérielle on a une grande chance de ressentir un bonheur relatif et durable. Les bénéfices d’une pratique spirituelle ont été expliqués en détails dans notre section sur ‘ Une recherche spirituelle pour un bonheur durable’.
 
En bref, plus notre but dans la vie est un alignement avec l’intention d’un développement spirituel. Notre vie devient plus riche et l’on ressent moins de douleur dans notre vie. Le shéma suivant est un exemple de comment notre perspective dans la vie change quand on se développe et grandi spirituellement. 


 
 

The Spiritual Science Research Foundation (SSRF) was founded with the blessings of His Holiness Dr. Jayant Balaji Athavale. H.H. Dr. Athavale was by profession a Consultant Clinical Hypnotherapist from Mumbai, India. He had undertaken extensive research on clinical hypnosis both in India and overseas when He was in Britain for seven years from 1971 to 1978. During His medical practice, He observed that He had an excellent cure rate of 70%. However, 30% of His patients did not recover completely. After a while, He learned that some of these patients with whom He had very little success, had recovered after adopting spiritual remedies such as visiting sacred places, remaining in the holy company of spiritually evolved people (Saints) or performing certain religious rituals.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire