Description une phrase- Pouruoi - Comment - Lien MON vdixime

Partager le changement... Vers de nouvelles pistes ... Vers une nouvelle vie ...

Trouver la voie c'est rechercher sans cesse ... et savoir qu'elle se présente sans aucun doute quand nous sommes prêts

Dernière mise à jour : 07/11/2017 ... Mais je continue de veiller. Aussi longtemps que vous aurez de l'Amour dans votre coeur, vous gagnerez toutes les batailles - Desideratum sur facebook continue de vivre au quotidien pour les extras

jeudi 22 janvier 2015

Un mur bien étrange autour des pyramides de Gizeh en Egypte et des secrets qui seront bientôt révélés

Le mur autour des pyramides cache-t-il quelque chose ?

Le sujet d'un mur construit de manière bien étrange autour des pyramides de Gizeh a déjà été largement abordé sur le net s'il faut en croire la pléthore d'articles que l'on peut trouver à ce sujet. On devrait croire que l'argumentation officielle est somme toute logique, protéger le patrimoine (notamment des salles funéraires) et certaines zones de recherches archéologiques de la ville en perpétuel accroissement et des masses de touristes. Néanmoins, outre que les explications et les financements continuent de rester bien opaques, le mur édifié semble circonscrire certaines zones qui n'attirent pas le visiteur moyen et sont exemptes de toute expansion de la ville.


Historique

2002 Mise en évidence de la construction par le Dr Hurtak *
Depuis le début de 2002, le Dr J.J. Hurtak et une équipe européenne de chercheurs et explorateurs ont enregistré la construction d'un système massif de parois qui sont édifiées autour des sites historiques des pyramidale et de la plus grande zone non explorée  de Gizeh, en Egypte. Au total, un zone couvrant environ (8) huit kilomètres carrés.

Pourquoi construire ces murs massifs maintenant ?
 
Gizeh est une des plus belles zones archéologiques du monde.
 
Y a-t-il à découvrir de nouveaux trésors de l'Egypte ancienne qui exigent l'utilisation d'une technologie, d'une surveillance et de plates-formes sophistiquées pour protéger la recherche en cours sur le plateau de Gizeh ?

Peut-être une zone récemment découverte présente-t-elle des vestiges ou des minéraux rares et uniques ?

Ou est-ce simplement, comme certains responsables s'en réclament, un mouvement pour protéger le plateau des terroristes et mieux contrôler les masses de touristes visitant la région ?

L'argument standard (selon le porte parole de circonstance le Dr Zahi Hawass, Secrétaire du Conseil Suprême des Antiquités -SCA-, qui a la haute main sur tout le plateau) pour la création d'un tel mur est le "contrôle des foules". Mais les détails de cette nouvelle construction suggèrent une initiative qui est à la fois polyvalente et de grande échelle : le mur près de Nazlat al Salman présente une hauteur de 7 mètres (22 pieds) de hauteur.
 
Ces mesures sont-elles uniquement prises pour le "contrôle des foules" ?
Les murs ont été construits par étapes et les images prises en février 2002 révèlent que les parois du mur s'étendent loin dans le désert où, pour la plupart,  les zones ainsi protégées, ne présentent pas d'intérêt pour le visiteur moyen.  

Les murs ont été soigneusement construits sur ​​une base large et profond (au moins deux mètres sous terre) avec des poteaux de barres de fer prête à soutenir de grands panneaux sur son sommet. Tout cela suggère un mur gigantesque.

Cette structure est si  vaste que certaines maisons villageoises locales ont été supprimées, ce qui suggère que ce qui est prévu sur le plateau est plus que juste un dispositif limitant pour les visiteurs du site populaire. 
Ce que nous voyons est une grande construction, une conception mûrement réfléchi, englobant peut-être effectivement  la protection de tombes souterraines, de tunnels et de passages. Il y a aussi la réalité  des gardes stationnés à titre de sentinelles à intervalles régulier le long de la paroi entière. Il est à préciser que les chambres souterraines ont été fermées au 21e siècle aux étudiants de l'histoire de la culture mondiale qui suivent dans les traces des explorateurs comme Charles Piazzi Smyth et RA Schwaller de Lubicz.
 
Ces sites sont maintenant fermés aussi aux explorateurs technologiquement doués à un moment où de nouvelles découvertes protohistoriques pourraient servir à unir les différents camps de penseurs et de philosophes dans le Proche-Orient sur ​​la base d'une grande histoire pour tous.

* [ J.J. Hurtak est un scientifique reconnu, auteur de plusieurs publications et fondateur de l'académie pour la science du futur ]

Les financements seraient entre autres issus des Usa et de l'université de Stanford. Je n'ai néanmoins trouvé aucun lien à ce propos, ni sur leur site, ni dans leurs publications... mais à vérifier.... 

 Pour un historique détaillé et complet et très bien documenté on peut lire ici les articles réalisés sur le site Dossiers secrets. Des découvertes stupéfiantes ont en effet été réalisées !


Théories :  le mur dissimulerait-il un mystère ? 



Un archéologue égyptien admet que les pyramides contiennent de la technologie extraterrestre… Le 28 novembre 2010, dans une déclaration choc, le chef du Département Archéologique de l’Université du Caire, le Dr Ala Shaheen a dit à un auditoire qu’il pourrait y avoir une théorie comme quoi les extraterrestre ont aidé les anciens Égyptiens à construire la plus ancienne des pyramides d’Égypte, comme celle de Gizeh (ou bien ces anciens Égyptiens étaient des aliens ?).
Interrogé par M. Marek Novak, un délégué de la Pologne lui a posé la question est ce que la pyramide pourrait contenir de la technologie extraterrestre, ou même un OVNI ?
Le Dr Shaheen, restant vague a répondu :
« Je ne peux pas confirmer ou nier, mais il y a quelque chose à l’intérieur de la pyramide qui n’est pas de ce monde ».
Les délégués à la conférence sur l’architecture égyptienne antique ont été choqués, mais le Dr Shaheen a refusé de commenter ou d’apporter des précisions sur l’ovni ou les extraterrestre.
Or, fait étrange, il y a plusieurs années, en 1961, les russes avaient lancés un projet, le projet Isis, afin de récupérer les connaissances cachées dans la grande pyramide. Ces connaissances auraient été stockées dans une bibliothèque appelé la chambre des connaissances.
Finalement les équipes russes auraient récupéré des documents ainsi que le corps d’un extraterrestre.
Beaucoup d’entre vous ont sans doute déjà visionné ce reportage, je n'ai pas examiné plus avant la chose mais les faits sont bien concordants tout de même..

On sait aussi, mais beaucoup moins, qu’il existe également sous les pyramides un vaste complexe, et des vestiges gênants d’une science très avancée, comme le prouve l'article sur la revue  Nexus n° 33 - "Le Sphinx et les Pyramides ne sont que la partie visible d’un fabuleux iceberg"


Concordance encore ...

Edgar Cayce, né en 1877 et mort en 1945, son oeuvre est considérable. Elle se compose d’environ 14 256 lectures, c’est à dire, de consultations et d’analyses données au cours d’une sorte de sommeil très spécial, apparenté à une transe médiumnique.

« Bientôt viendra le temps des grands changements ; et dans trois endroits différents, on exhumera les archives atlantes. Le Temple de l’Atlantide surgira à nouveau. C’est alors qu’on mettra à jour le temple, ou plutôt la salle des archives en Egypte, ainsi que les archives qui avaient été cachées au coeur du pays atlante: elles pourront y être retrouvées (…) Ces archives forment un tout »

A propos de la découverte de cette salle des Archives en Egypte à Gizeh, Cayce dit encore :

 « En ce qui concerne les archives (géo)physiques, il sera nécessaire d’attendre que s’accomplisse le temps de la désintégration de ce qui a été fait par les volontés égoïstes du monde. Car rappelez-vous que ces archives ont été réunies dans l’optique des changements mondiaux ».

Ou encore comme on peut le lire sur biblioteca pleiades...

" Zep Tepi dans la Genèse. Zep signifie Temps. Tepi signifie d'abord. Ensemble, ils sont la première fois ou l'âge d'or [Alchimie] où les dieux déplacés à travers le vide qui crée notre réalité.
"Juste après le déluge, à l'aube du cycle actuelle, à une époque que les Égyptiens appelaient ZEP TEPI," Premières fois ", un groupe mystérieux de« dieux »est apparu pour initier les survivants dans les rudiments de la civilisation. De Thoth et Osiris en Egypte, à Quetzacoatal et Viracocha dans les Amériques, dans le monde entier les traditionssur les origines de la civilisation contemporaine renvoient à ce groupe sophistiqué ».
Des preuves de partout dans le monde indiquent que ces gens étaient les survivants de la civilisation précédente que nous appelons aujourd'hui Atlantis et MU . Comme dles bunkers de survie nucléaire et des installations secrètes de recherche de notre propre civilisation, il y avait ceux qui étaient issus des "villes des Dieux" dans des souterrains, après que la poussièresoit retombée.  
Ces survivants sont caractérisés dans la Bible comme les "patriarches pré-diluviens", comme Enoch et Mathusalem, les «géants et héros d'antan", mentionnés dans la Genèse. Ce sont les « dieux légendaires »de l'ancienne Summer , l'Egypte et l'Inde.


 Le mystère reste donc entier mais le sera-t-il encore pour longtemps ?


Pour ce qui l'ont oublié, ne le connaissent pas ou qui le connaissent et continuent de croire que ce n'est effectivement pas un usurpateur comme certains ont pu le dire, je cite toutefois Tuesday Lobsang Rampa qui en parle également dans ses ouvrages :


Dans le passé, longtemps avant que l’histoire n’ait été relatée, des géants marchaient sur la terre. Ils étaient les jardiniers de la terre, ceux qui viennent ici pour superviser le développement de la vie sur cette planète. La race des géants n’était pas faite pour la vie terrestre, et c’est pourquoi, grâce à des moyens magiques, la taille de ces êtres diminua jusqu’à rejoindre celle des humains, et ainsi ils furent en mesure de se méler à eux sans être reconnus comme étant les jardiniers. Livre, C’était ainsi, T. Lobsang Rampa, Ed. J’ai lu

L'index des ouvrages de Lobsang Rampa est visible ici et dans la page sur le lien "matériel de recherche".

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire