Description une phrase- Pouruoi - Comment - Lien MON vdixime

Partager le changement... Vers de nouvelles pistes ... Vers une nouvelle vie ...

Trouver la voie c'est rechercher sans cesse ... et savoir qu'elle se présente sans aucun doute quand nous sommes prêts

Dernière mise à jour : 07/11/2017 ... Mais je continue de veiller. Aussi longtemps que vous aurez de l'Amour dans votre coeur, vous gagnerez toutes les batailles - Desideratum sur facebook continue de vivre au quotidien pour les extras

dimanche 22 mars 2015

Le maximum annuel de glace arctique 2015 est le plus faible jamais enregistré

baisse-du-niveau-des-glaces-arctiques
19 mars 2015 - Selon les données du NASA-supported National Snow and Ice Data Center (NSIDC) at the University of Colorado, Boulder, la calotte de glace de mer de l'Arctique semble avoir atteint son étendue annuelle maximale ce 25 février dernier. Avec 5.610.000 miles carrés (14,54 millions de kilomètres carrés), l'étendue maximale de cette année était la plus petite jamais enregistrée par le satellite d'observation. Pour autant, ce sont davantage les mesures minimales de glaces d'été qui constituent les meilleurs indicateurs d'un réchauffement climatique...




La banquise arctique a probablement atteint son étendue maximale annuelle d'hiver ce 25 février dernier, à moins d'un regain de froid qui pourrait la rendre plus tardive. Avec 5.610.000 miles carrés (14,54 millions de kilomètres carrés), la mesure du pic de l'hiver de cette année est la plus basse et l'un des premiers record du satellite qui a commencé sa surveillance en 1979.
Crédit image: Goddard Space Flight Center de la NASA
Download related multimedia in HD formats from NASA Goddard's Scientific Visualization Studio



La banquise arctique, c'est à dire l'eau de mer congelée flottant au-dessus de l'océan Arctique et de ses mers voisines est en constante évolution : elle pousse à l'automne et l'hiver, atteignant son maximum annuel entre la fin février et début avril, puis elle se rétrécit au printemps et en été jusqu'à atteindre son étendue minimale annuelle en septembre.

Les dernières décennies ont vu une tendance à la baisse dans l'étendue Arctique de la glace de mer pendant à la fois lors les maximums que lors des minimums, même si la  baisse est plus forte dans le second cas d'étude.

La maximale de cette année a été atteinte 15 jours plus tôt que la date moyenne de 1981 à 2010 qui était au 12 mars, selon ce que rapporte le NSIDC. Seul 1996 avait présenté un pic maximal plus précoce à un 24 février. 

Cependant, le soleil ne commence qu'à peine à se lever sur l'océan Arctique et une poussée tardive de croissance de la glace est encore possible, bien que peu probable.




Cette courte vidéo montre la majeure partie du cycle de gel de la glace de mer de l'Arctique d'Octobre à un maximum d'hiver apparenté cette année au 25 février.
Crédit image: Goddard Space Flight Center de la NASA / J. ruisseau


Si le maximum devait rester aux 5.610.000 miles carrés mesurés, ce serait environ 50 000 miles carrés en dessous du plus bas déjà mesuré atteint en 2011 à 5.660.000 miles carrés. En pourcentage, c'est moins d'1 pour cent entre les deux plus faibles maximums. 

En comparaison, les fluctuations entre les plus bas records précédents étaient bien moindres :  la mesure minimale précédente enregistrée en 2012 était de 1,31 millions de miles carrés, environ 300 000 miles carrés, soit 18,6 pour cent plus petit que le précédent record bas, ce qui s'était produit en 2007 et correspondait à 1.610.000 miles carrés.

Un record maximal de glace d'hiver ne conduit pas nécessairement à un niveau record d'étendue minimale d'été.

"Le maximum de l'hiver vous donne une longueur d'avance, mais le minimum est beaucoup plus dépendant de ce qui se passe à l'été  pour laver tout ce qui se passe dans l'hiver», a déclaré Walt Meier, un scientifique de l'étude de la glace de mer au Goddard Space de la NASA Flight Center à Greenbelt, dans le Maryland. "Si l'été est frais, le taux de fusion va ralentir. 
Et l'inverse est vrai aussi : même si vous commencez d'un point assez élevé, des conditions estivales chaudes vont faire fondre la glace rapidement. Cela a été souligné en 2012, quand nous avions l'un des plus tardif record maximal d'hiver tandis que la mesure était proche de la normale au début de la saison de fonte, et parvenait àun minimum 2012 qui était de loin le minimum le plus bas que nous ayons vu ".


Ici le maximum 2015 est comparée à la moyenne maximale de 1979 à 2014 représentée en jaune. Un indicateur de distance montre la différence entre les deux dans la mer d'Okhotsk au nord du Japon.
Crédit image: Goddard Space Flight Center de la NASA




L'acteur principal dans la mesure maximale d'hiver est la saison de glace sur les bords de la banquise. 
Ce type de glace est mince et à la merci de la direction dans laquelle le vent souffle: les vents chauds du sud compactent la glace vers le nord et apportent aussi la chaleur qui contribue à la fonte des glaces, tandis que les vents froids du nord permettent plus de glace de mer pour la former et la propager  vers une lisière plus basse vers le sud.

«Scientifiquement, la mesure maximale annuelle n'est pas aussi intéressante que la mesure du minimum. Elle est en effet fortement influencée par les conditions météorologiques et nous sommes plutôt à la recherche d'une évaluation de la perte de  glace saisonnière mince qui va fondre tout de même en été et ne fera pas partie de la couverture de glace permanente. 
 Avec le minimum de l'été, quand la mesure diminue c'est parce que nous sommes en train de perdre la composante de glace épaisse, et cela est un meilleur indicateur de réchauffement des températures."


Ndlr - Indiscutablement comme indiqué sur le graphique de l'image d'accueil une fonte des glaces de mer est bien amorcée de manière régulière et récurrente depuis les années 50. La question qui se pose maintenant est celle de l'accélération ou pas de ce phénomène. Etudes en cours à n'en pas douter et affaire à suivre...
(Source :  Ucar)

Traduit par Dajaltosa - Source : Maria-José Viñas - Sciences de la Terre pour la NASA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire