Description une phrase- Pouruoi - Comment - Lien MON vdixime

Partager le changement... Vers de nouvelles pistes ... Vers une nouvelle vie ...

Trouver la voie c'est rechercher sans cesse ... et savoir qu'elle se présente sans aucun doute quand nous sommes prêts

Dernière mise à jour : 07/11/2017 ... Mais je continue de veiller. Aussi longtemps que vous aurez de l'Amour dans votre coeur, vous gagnerez toutes les batailles - Desideratum sur facebook continue de vivre au quotidien pour les extras

mercredi 11 mars 2015

Saint Pio de Pietrelcina nous a rendu visite et nous ne devrions pas l'oublier

"Un jour, l’une des filles spirituelles de Padre Pio s’était assise au bord de la rue pour lire une lettre de lui.  Or, le vent souffla et la lettre échappa des mains de la jeune fille.  Par bonheur, la lettre s’arrêta contre une pierre et la jeune femme put la récupérer.  Le lendemain, Padre Pio lui dit:  La prochaine fois, prenez garde au vent.  Si je n’avais posé le pied sur ma lettre pour l’arrêter, elle aurait sûrement fini dans la vallée.»
...Je n'avais pas pris la mesure de la grandeur de ce modeste moine capucin dont je n'avais entendu parler que de loin. Son image ne manque pas de me subjuguer et j'ose à peine avoir le droit de m'exprimer à son propos. Il avait des stigmates sur les mains aux pieds et au coeur, et des dons multiples, extraordinaires, qui donnent envie d'Aimer sans mesure....




Padre Pio, que Dieu a gratifié de charismes particuliers, consacre toute sa vie au salut des âmes. Né le 25 mai 1887 à Pietrelcina, au sud de l’Italie. Il connait des expériences mystiques dès l'âge de 5 ans.  

Francesco donnait ensuite sa vie au Seigneur.  Le 6 janvier 1903, à l’âge de seize ans, il est admis comme clerc dans l’Ordre des Capucins.  Le 10 août 1910, il est ordonné prêtre en la Cathédrale de Bénévent.  Ainsi commença sa vie sacerdotale mais, en raison d’une santé plutôt fragile, il séjourna en divers couvents du sud de l’Italie.

Ce n’est qu’à partir du 4 septembre 1916 qu’il fut établi au couvent de San Giovanni Rotondo, sur le Gargano, où il resta, hors quelques brefs et rares voyages, jusqu’à sa mort, le 23 septembre 1968. 

Tout au long de cette période, Padre Pio commençait sa journée très tôt, s’éveillant à l’aube pour lire le bréviaire.  Puis il descendait à l’église pour célébrer l’Eucharistie, après laquelle il faisait action de grâces devant le Saint Sacrement.  Ses journées se partageaient entre l’oraison et la confession.


 
 



Nous profanes, nous parlerions de capacités surnaturelles pour dire ses miracles... Et c'en étaient bien, toujours, avec une simplicité et une grandeur d'âme qui ne peut que nous toucher au plus profond de notre être.

Saint Padre Pio avait le don de clairvoyance et il savait scruter les âmes.

Saint Padre Pio dégageait des odeurs de parfums...


  «Je me trouvais derrière le guichet du confessionnal, d’où je voyais Padre Pio entendre, dans le guichet voisin, la confession d’une dame.  Ému à la pensée que j’allais m’adresser à un saint, je perçus un fort parfum de lys.  Ce fait m’impressionna d’autant plus que je n’avais jamais cru ce que les gens racontaient au sujet de parfums qui signalaient la présence de Padre Pio.  Par la suite, je n’en doutai plus.»

Saint Padre Pio avait le don de bilocation et il pouvait donc se trouver à deux endroits en même temps.

Saint Padre Pio guérissait les âmes et les coeurs. Les témoignages sont légions et ils continuent de l'être pour ceux qui l'invoquent aujourd'hui.

Le démon qui est bien souvent pour nous une allégorie n'a pourtant eu de cesse de s'attaquer au Saint Padre Pio en utilisant les pires subterfuges...

"Il a emprunté pratiquement toutes les formes imaginables.  Depuis plusieurs jours, il m’apparaît avec ses esprits infernaux, armés de bâtons et d’outils de fer; ce qui est pis, cette fois, est qu’ils se présentent sous leur forme réelle.  Combien de fois ils m’ont jeté de mon lit et traîné à travers la pièce.  Heureusement, Jésus, la Vierge Marie, mon ange gardien, saint Joseph et saint François sont presque toujours avec moi."

Saint Padré Pio émettait parfois de la lumière pendant ses messes qui ont attirées des millions de fidèles dans son petit village de  San Giovanni Rotondo.


La crypte du vieux Sanctuaire a accueilli, jusqu’à il y a quelques années, la tombe de Padre Pio, qui a été ensuite déplacée dans la crypte du nouveau complexe adjacent.  
 

Aujourd'hui 

Aujourd'hui 

Les témoignages continuent d'affluer de toutes part parmi ceux qui l'invoquent et le remercient pour les miracles qu'il continue de réaliser.

La tombe du Saint Padre Pio aurait été visitée par déjà plus de 25 millions de personnes depuis son décès en 1968.

Joseph AMOROSO témoigne (Guérisseur rebouteux magnétiseur médiumnité guérissante) :

" Après avoir prié ma défunte grand-mère et mon guide spirituel PADRE PIO  pour me venir en aide à une période difficile de ma vie, tout ces dons, sont arrivés deux semaines plus tard, en priant pour une jeune fille qui venait de faire un AVC. j'ai d'abord eu la médiumnité, ensuite sont arrivés ceux de guérisseur rebouteux magnétiseur, je mets ces dons au service des personnes souffrantes. Ma chère défunte grand-mère en avait aussi, ainsi que sa mère et grand-mère.."

 Un témoignage exceptionnel du prêtre Jean Derobert




Une émission sur radio Notre Dame du 24-09-2014 où Chantal Bally propose un temps de méditation à propos des pensées, des réflexions et des paroles de Saint Padre Pio




 Prière à Padre Pio

 Bien aimé Padre Pio, aujourd'hui je joins ma prière

aux milliers de celles qui te sont offertes chaque jour

par ceux qui t'aiment et te vénèrent

 Ces prières te sont adressées

Pour te demander le soulagement et la guérison

ici-bas et spirituelle

et la paix pour le corps et l'esprit

 Compte tenu de ton amitié avec le Seigneur,

Il guérit ceux que tu demandes de guérir

et ils pardonnent à ceux que tu pardonnes

 Padre pio, que la guérison des malades

s'avère le témoignage que le Seigneur

t'a invité à joindre la compagnie sacrée des saints

 Je fais appel à ta bonté pour exaucer

ma demande spéciale (exprimer ici votre demande)

puis faites le signe de croix

 Je te demande de me bénir

et bénir les miens

au nom du père, du fils et du Saint esprit

 Amen



Padre Pio… Il priait bien, il priait beaucoup, il priait toujours. Il était, au plein sens du terme : l’homme fait prière.
« Je voudrais que les journées aient quarante heures ! » Il priait partout, à l’autel, au confessionnal, à sa place au matronée de la basilique où on le voyait lever son chapelet comme pour le montrer aux fidèles qui, en bas, le regardaient, priaient avec lui, priaient par lui. Il priait dans les escaliers, dans les couloirs, dans l’ascenseur, dans sa cellule le jour, la nuit, à l’exception des très rares heures de sommeil.
 Il priait avec des gémissements du cœur, il priait avec des « oraisons jaculatoires », mais il priait spécialement avec son chapelet. Il s’était promis de ne pas réciter moins de cinq rosaires par jour.
Il fut vraiment un « dévoreur » de chapelets. Un jour, son supérieur lui demanda combien de chapelets il avait récité dans la journée. Et Padre Pio avait répondu : « Bah ! al mio Superiore, devo dire la verità ! (J’en ai récité trente-quatre !) »
Il répétait souvent : « Allez à la Madone, faites-la aimer ! Récitez toujours le Rosaire. Récitez-le bien ! Récitez le plus que vous pourrez ! »
Il priait pour ceux qui s’étaient recommandés à sa prière et aussi, chose étrange, pour ceux dont le Seigneur lui soufflait l’intention, même s’il ne les connaissait pas.
Sa prière ornait et en même temps nourrissait sa constante, profonde et habituelle union à Dieu.Padre Pio nous a laissé ce grand exemple de prière. Il nous a fait comprendre que tout travail spirituel ne peut être accompli et réussi si, à la base, il n’y a pas ce regard d’amour porté sur Dieu dans une intense prière.
Et dans sa prière, Padre Pio était arrivé au sommet de l’union transformante de Dieu, aux échelons les plus élevés de l’échelle mystique… Le 18 avril 1912, il avait raconté à son père spirituel une lutte terrible qu’il avait eu à soutenir contre l’enfer qui pratiquement chaque nuit le frappait et le persécutait de toutes les façons possibles, et la consolation du Seigneur lui était venue après la messe

Oh combien nous sommes finalement bien petits, un rien misérables, 
et comment ne devrions nous pas faire oeuvre d'humilité !

Publié par Dajaltosa

3 commentaires:

  1. Un saint homme dont j'avais parlé sur mon blog parce qu'il m'a particulièrement touché tout comme Marthe Robin. Son humilité et sa fermeté étaient un exemple mais surtout sa grande humanité et son amour pour les autres. C'est indispensable de parler des hommes et femmes d'espérance surtout dans notre monde où règne la folie.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Pestoune ! Oups un peu tardif (( oui comme tu dis un saint homme dont il faut assurément parler et apprendre à mieux connaître. Comment ne pas croire finalement quand on voit son histoire. Il y a des stigmates que l'on ne peut pas remettre en doute, des miracles, des guérisons et nous ne devrions pas oublier...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, Je vous remercie de parler de moi, dans vos témoignages sur Saint Padre Pio mon guide spirituel.
    Votre site est beau..
    Amitiés.
    Joseph AMOROSO Guérisseur Rebouteux.

    RépondreSupprimer