Description une phrase- Pouruoi - Comment - Lien MON vdixime

Partager le changement... Vers de nouvelles pistes ... Vers une nouvelle vie ...

Trouver la voie c'est rechercher sans cesse ... et savoir qu'elle se présente sans aucun doute quand nous sommes prêts

Dernière mise à jour : 07/11/2017 ... Mais je continue de veiller. Aussi longtemps que vous aurez de l'Amour dans votre coeur, vous gagnerez toutes les batailles - Desideratum sur facebook continue de vivre au quotidien pour les extras

vendredi 24 octobre 2014

La délivrance de Dédé


La délivrance de Dédé La délivrance de Dédé



Je vous assure qu'on est pas dans un épisode de "Ghost whisperer" ! Avant de lire cet article (ndlr - ou pour mieux appréhender le déroulé du récit) je vous invite à lire les deux autres articles cités en fin de texte pour mieux comprendre l'histoire ...



Où nous en sommes aujourd'hui??


Et bien je vous assure que moi-même je tombe des nues, je viens de conclure cette histoire qui est vraiment bluffante pour moi.

Hier soir, mardi 21 Octobre, j'ai enfin compris toute cette histoire, mais avant de vous révéler la fin de ce récit, je vais vous raconter comment on m'a permis de comprendre qui était cet homme qui tapait dans les murs, là haut je vous assure qu'ils font un boulot de fou pour que tout s'éclaircit enfin!!!

La semaine précédente, le mardi, mercredi et jeudi, mon état émotionnel était au plus bas, je me sentais dans une tristesse comme cela ne m'est pas arrivée depuis longtemps, je me suis levée ses trois jours, je pleurais devant mon petit déjeuner sans vraiment savoir pourquoi, où du moins je pensais que c'était une ras le bol de ma petite vie, enfin c'est ce que je pensais. On m'a demandé si j'étais pas entrain de faire une petite dépression, possible? je pense que vu la conjoncture actuelle, la vie n'est pas facile pour tous, pourquoi pas?!!!

Jeudi soir, je parle à Lila (Journal d'une sensible) de mon mal être, j'espère que tout va s'arranger ses prochains jours ou j'irais voir mon médecin pour une petite aide thérapeutique, car je me sens pas bien.

Vendredi, je me lève de bonne heure, je me sens  mieux, je n'ai pas envie de pleurer, puis j'ai beaucoup de choses à faire, donc pas le moment de se laisser aller.
Mon père vient me chercher comme prévu à 11h30 pour déjeuner chez eux, super cela va me faire du bien!
En arrivant chez mes parents, ma mère me parait bouleversée, une collègue de travail vient de lui téléphoner pour lui apprendre une mauvaise nouvelle, elle en parle à mon père!
- "Dédé est décédé hier soir" dit-elle

Dédé est un collègue de travail de mes parents ainsi que de mon frère (tout les trois bossaient dans la même entreprise, il y a encore peu de temps).

Mon moral au fur et à mesure de la journée remonte, je me sens bien, le week end encore mieux, l'impression que tout était un mauvais moment qui devait passer, ce n'était qu'un passage à vide... étrange quand même ce changement émotionel du jour au demain.
Mais voilà, passons...

Mardi je passe dans la soirée chez mon frère et son épouse, nous discutons.
Mon frère me parle de  Dédé son enterrement doit se dérouler le lendemain (soit aujourd'hui à l'heure ou j'écris cet article).

Puis d'un coup, je lui pose cette question sans savoir vraiment pourquoi?!

- "Quel est le prénom de ce monsieur?"
- "André soit Dédé!!" me répond-t-il.
Ma réaction fut vive. Quel choc!

J'ai eu l'impression que tout ce que j'avais vécu ses dernières semaines me revient comme un film qu'on rembobine ...
- "Quel age avait-il?" lui demande ai-je
- "je crois 57, 58 ans!" me répond-il à nouveau.
-"Il était dans le coma? pourquoi? depuis quand?"
-"il était dans le coma depuis le mois de juillet, il avait subit une chirurgie du cerveau, mais on en sait pas plus, du pourquoi il est dans cet état, la chirurgie a été pour lui un échec" répond de mon frère.

Puis là je commence à lui poser d'autres questions, je commence à lui faire une déscription de son physique, je leur dis qu'il m'a parlé, je leur explique les images et ce que j'ai pu ressentir, de la chambre d'hopital, les odeurs d'alcool à 90°,ma belle soeur me parle également de sa fille ... sincèrement j'étais tellement bouleversée, que je ne me suis pas rendue compte que je leur parlais de ce que j'avais vécu ses derrières semaines, ils ont dû me prendre pour une illuminée même si je sais qu'ils peuvent être ouvert au sujet, mais je ne sais pas à quel point?! 
Je suis troublée, choquée, je comprends enfin que cet homme dont je n'arrivais pas à comprendre, pourquoi, il était chez moi, c'etait Dédé un collègue de travail de mes parents et mon frère.

Je me rappelle que ses manifestations ont débuté en Août, quand j'y repense aujourd'hui  c'est probablement suite à une visite chez mes parents début Août avant leur départ pour une semaine de congès.  Dédé (du moins son corps astral) était-il chez eux à ce moment là?
Dédé est décédé ce jeudi soir, était-ce ses propres émotions que je ressentais? dès le vendredi je me sentais beaucoup mieux.

Lila m'avait parlé de la lettre A, moi j'avais entendu "nar" en pensant que c'était Bernard, mais je me trompais, je l'ai interprété comme je le pensais, il s'appelait André avec un A.
Ses dernières semaines, j'ai beaucoup prié pour lui, je lui ai parlé à voix haute et mentalement, est ce que cela a suffit?
J'ai demandé à ses guides de l'aider et j'en les remercie.
Ce soir, je continuerai à prier pour qu'il trouve la paix dans son cheminement de l'autre coté du voile, il est enfin délivré, il est libre de son corps qui le retenait prisonnier depuis des semaines. Je ne sais pas si je l'ai aidé dans mes prières, mais je me sens enfin libre de cette histoire et Dédé est enfin en paix.

Toutes mes condoléances à la famille de Dédé et que Dédé soit en paix!!!

Publié par Dajaltosa - Rédigé par Muse dans Ma rencontre avec l'au-delà


A lire  aussi : 
 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire