Description une phrase- Pouruoi - Comment - Lien MON vdixime

Partager le changement... Vers de nouvelles pistes ... Vers une nouvelle vie ...

Trouver la voie c'est rechercher sans cesse ... et savoir qu'elle se présente sans aucun doute quand nous sommes prêts

Dernière mise à jour : 24/07/2016 ... Mais je continue de veiller. Aussi longtemps que vous aurez de l'Amour dans votre coeur, vous gagnerez toutes les batailles - Desideratum sur facebook continue de vivre au quotidien pour les extras

dimanche 16 novembre 2014

Beauté toxique

Au dessus de la surface de l'eau - vidéo + photographies -

L'art doit nous porter aussi à réfléchir. Steven Hirsch est originaire de New York où il y a vécu sa vie entière.. Bien qu'il n'ait pour autant jamais remis les pieds au canal de Brooklyn (Gowanus) depuis 2010, il a décidé d'y faire un saut. Voyant quelques matières éthérées flotter sur l'eau, il en a pris des photos qui ont ensuite inspiré son exposition "Gowanus Serie 2014 : au dessus de la surface de l'eau" . Musique psychédélique pour la vidéo et photographies qui me laissent sans voix....



L'exposition qui peut être vue maintenant au Lilac Gallery New York through Dec. 1, du 12 novembre au 1er décembre  nous livre plus de 25 oeuvres abstraites, photographies picturales du haut degré de pollution du canal Gowanus.





Superbe  beauté toxique , le travail abstrait et psychédélique  a été capturé par l'objectif de Steven Hirsch sur le canal Gowanus à Brooklyn , l'une des voies navigables les plus polluées d'Amérique. 




En révélant des plans d'eau d'un autre monde dans la boue et les détritus au sommet de la contamination de l'eau, les images picturales de Hirsch tourbillonnent dans une frénésie de formes insaisissables et de couleurs vives et explosives.




L'artiste connu pour ses nombreux projets représentant l'état de la société déclare : « Je voudrais rester là sur le côté du canal , et imaginer que ce qui ressemblait là à un tableau géant de Monet serait là en face de moi planant sur ​​la surface de l'eau . 





Steven Hirsh aurait pu rajouter aussi : «Je ne peux pas croire que ce soit aux Etats-Unis , avec toutes les ressources que nous avons , nous ne sommes pas prêt à améliorer les choses pour tout le monde . Je trouve cela honteux ... (Avis de lecteur au  New York Times)





En 2010 l' EPA (agence de protection de l'environnement) avait labellisé le canal site du patrimoine national ( Superfund site) et l'année dernière l'agence a proposé un plan de nettoyage complet cleanup plan pour un coût de plus de  $ 500 million.



Hirsch avait déjà photographié des sans-abris dans Tompkins Square Park pour ses séries “Crustypunks”, et des Aliens abductés dans les séries  “Little Sticky Legs.”



Ma sélection :

Photographier au quotidien avec Anne-Laure Jacquart

Le plus polyvalent, mais un vrai livre de photographie pour apprendre à photographier et à recommander pour tous les photographes des débutants aux expérimentés. A mon sens, ce livre est supérieur a bien des ouvrages.


Publié par Dajaltosa

2 commentaires:

  1. C'est magnifiquement dégueulasse ! Hélas c'est le genre de cliché que nous pourrions prendre dans bien des points d'eau dans le monde entier. Il n'y a plus d'endroits vierges des déprédations humaines. Quand on pense que même le toit du monde a été transformé en poubelle.

    RépondreSupprimer
  2. J'avais moi-même réalisé une série de clichés dans des rivières au Kosovo. J'étais resté sans voix devant l'ampleur de certaines pollutions. J'essaierai de les diffuser également...

    RépondreSupprimer