Description une phrase- Pouruoi - Comment - Lien MON vdixime

Partager le changement... Vers de nouvelles pistes ... Vers une nouvelle vie ...

Trouver la voie c'est rechercher sans cesse ... et savoir qu'elle se présente sans aucun doute quand nous sommes prêts

Dernière mise à jour : 24/07/2016 ... Mais je continue de veiller. Aussi longtemps que vous aurez de l'Amour dans votre coeur, vous gagnerez toutes les batailles - Desideratum sur facebook continue de vivre au quotidien pour les extras

vendredi 30 janvier 2015

Elle s'appelait Canelle...


Il s'appelait Jojo,  elle s'appelait Cannelle

Il y avait Jojo sur la commune pyrénéenne de Borce, tout un symbole qui a disparu il y a presque 25 ans et qui avait bercé toute mon enfance tant j'avais l'habitude de m'y rendre en famille le dimanche. Et puis il y a eu la mort de Cannelle, l’ourse, qui n’est en réalité pas qu’un fait divers régional ou national. Sa mort est la fin d’une époque.













A travers les témoignages poignants, de l’oursologue Jean-Jacques Camarra, qui a baptisé Cannelle et Papillon de leur nom, de Louis Espinassous, pisteur d’ours ou encore Didier Melet, Garde du Parc National des Pyrénées, qui a pu filmer Cannelle et son ourson très peu de temps avant sa mort, le film retrace la vie et la fin tragique de ces deux ours symboles, deux personnages mythiques.


Il porte aussi un témoignage sur une page du grand livre du patrimoine pyrénéen qui vient de se tourner.







Jojo nous avait aussi tristement quitté 

Le 13 mai 1971, des jeunes du foyer Clair Matin PEP et leur éducateur, Christian Blasquez trouvent un ourson au cours d'une promenade dans le val de Belonce quand une vingtaine d'ours vivaient encore en Béarn. Ils le mettent dans un sac à dos de l'époque, et le ramènent au village. Il a 3 mois environ, pèse 3 kilos et affamé, se jette dans l'écuelle qui lui est proposée. Jojo marquera Borce pendant 20 ans : ourson, puis jeune ours, la cage bétonnée puis l'enclos en terre, et la maladie qui l'emporte alors âgé d'un peu plus de 20 ans.

Mais comme il grandira, il faudra construire une cage de fortune de 50 m2 pour le garder.
Il vivra 20 ans , et sera nourri dans sa prison exigüe par le village.
Ce ne sera que quelques mois avant sa mort, que JOJO disposera d'un clos d'environ 500 m2, dont finalement il ne pourra pas profiter.

Voir JOJO, était  le motif d'un déplacement, et on venait à BORCE, de tout le Béarn , la Bigorre, le pays Basque et de bien plus loin encore.

La municipalité en fera une exploitation touristique qui scandalisera la France entière lorsqu'elle découvre les images télévisées d'Allain Bougrain-Dubourg. 

Aujourd'hui

Il fallait le remplacer, et attirer à nouveau les amoureux de notre faune sauvage. Et c'est ainsi que le 11 novembre 1992, on pourra faire venir à Borce 2 ours, mâle et femelle de même souche, en provenance d'un zoo de GRAMAT dans le Tarn.

Cela ne se fera pas sans réticences de l'administration et du conseil municipal, mais le nouveaux clos aux Ours sera de nouveau opérationnel, avec comme pensionnaires Antoine et Ségolène .

Mais pour donner une pérénité à cette attraction, c'est l'idée d'un parc animalier de 10 hectare, consacré à la faune sauvage et domestique des Pyrénnees, qui fera sont chemin. Et c'est grace à la détermination de Bruno Guitton, qu'il verra le jour. Et les ours Ségolène, Myrtille et Titus remplacèrent Antoine décédé.Ils disposent d'un vaste enclos de 5000 m2 avec piscine, que les spectateurs peuvent regarder en toute sécurité.

L' Espace animalier de Borce propose un espace de découverte de la faune pyrénéenne en milieu naturel. Il constitue une vitrine de la faune pyrénéenne, comprend un atelier enfant, une salle de projection, une exposition sur l'ours brun et une boutique éthique., un bâtiment technique, un enclos pour les animaux et un parking pour les visiteurs

Le parc est dorénavant (depuis janvier 2010) géré par une association loi 1901 à but non lucratif.
Pour situer le parc




Pour en savoir plus :




Sources :

Vidéo de Jacques Mitsch - Un article de Sabine Matraire  - Voies d'Aspe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire